Voyage olfactif avec le Vétiver

Dernière mise à jour : 4 nov. 2020

Vetiveria zizanioïde

En considérant que le terroir, le distillateur, le matériau d'alambic, la durée de distillation, la qualité de l'eau ... sont autant d'éléments pouvant s'exprimer dans un distillat, ceux-ci peuvent entraîner des caractéristiques propres plus ou moins identifiables. C'est ainsi que pour une même plante donnée, nous pouvons remarquer des différences perceptibles telles que l'aspect, la densité, la couleur, l'odeur, les familles moléculaires etc.


C'est alors que ma curiosité d'esprit et d'exploration amène une nouvelle interrogation personnelle et cette question précise : qu'en est-il pour un même numéro de lot conditionné dans deux contenants différents ? Autrement dit, l'olfaction d'une même huile essentielle conditionnée dans deux flacons différents à la sortie de l'alambic, pourrait-elle porter un message différent ?


C'est ainsi que je décide de mener une expérience comparative, lors d'une même méditation olfactive, entre deux conditionnements différents pour une même huile essentielle de Vétiver (même numéro de lot, donc issu d'une même distillation). Cette dernière étant présentée dans deux flacons, respectivement de 10ml et 35ml.



flacon de 10ml :

la méditation olfactive commence à peine que me voici rapidement «embrassée », comme si j’étais enveloppée dans la rondeur de bras accueillants. Une rondeur et un accueil aux symboles féminins; et pourtant cette olfaction est empreinte d'une énergie plutôt masculine. Je pourrai même décrire un homme assez jeune, trentenaire, musclé, glabre, silencieux, souriant, serein et calme.


L’odeur est résineuse et capiteuse, plutôt boisée. D’ailleurs, je plonge dans la pénombre d’un petit salon dans lequel crépitent quelques bûches dans le feu de cheminée ; l’ambiance est intimiste et chaleureuse, c’est une fin de journée tranquille, tout est doux et tiède, les canapés et fauteuils du petit salon sont recouverts d’un velours épais, aux couleurs sombres. Les effluves m’enrobent et me réconfortent. L’aspect suave de l’odeur revêt un caractère légèrement sensuel assorti d’un sentiment de rassurance et de réconfort.


Je ressens en mon corps, au niveau du plexus et abdomen, un mouvement ondulant au rythme lent, comme une danse qui m’entraîne dans une direction descendante. C’est très sécurisant.

Au fur et à mesure je ressens le calme m’envahir, le rythme, mon rythme, ralentir ; Le flot incessant de mes idées se dissipe et finalement tout cela me ramène à mon corps et les sensations de celui-ci. Je sens comme une main prendre doucement la mienne et j’entends « Viens avec moi, je t’emmène dans ma danse »...


Le Vetyver me semble idéal pour recentrer ceux qui sont dispersés et éparpillés, pour apporter réconfort et confiance, aider à ramener à Soi à son corps, dans un contact sécurisant.

Il pourrait également représenter un accompagnement en confiance et réconfortant, dans des quêtes spirituelles où le « dépouillement » déstabilise ou déconnecte trop le cherchant de sa vie matérielle et physique.


flacon de 35ml :

je note que le volume d’air à l’intérieur est plus important. Ceci peut poser la probabilité de modifications chimiques intrinsèques, pouvant ainsi modifier la composition moléculaire du fait de réactions d’oxydo-réduction, voire l’odeur. Et en effet, la différence olfactive est très perceptible instantanément : l’odeur « caoutchoutée », de bois carbonisé, écoeure rapidement et me fait cesser la méditation.

Le message qui me parvient est « l’amertume d’un temps dépassé … quand il est trop tard pour entreprendre ce qui aurait pu l’être » et me laisse à la réflexion sur les actions à mettre en place et Oser réaliser … avant qu'il ne soit plus l'heure !

Sur un plan plus pragmatique cela me rend perplexe quant au choix de flacons de grand volume, choix opéré souvent, pour des questions économiques mais qui pour le coup, pourraient entraver la qualité ...